Tenue d'un référendum à Murdochville sur une éventuelle fermeture de la ville

 


La mine de cuivre de Murdochville.Année: 1994. © ccdmd Auteur: Réjean Jobin. Référence: ccdmd.

[25 août 2002]

La petite ville de Murdochville en Gaspésie tient une consultation auprès de ses habitants pour déterminer du sort de la ville. La population vote à 65 % pour la fermeture définitive de Murdochville.

Murdochville compte près de 1 000 habitants, dont 799 sont aptes à se rendre aux urnes. Le camp du «oui» récolte 434 votes contre 238 pour le camp du «non». Depuis la fermeture de la mine souterraine, en 1999, et de la fonderie Mines Gaspé de Noranda, au printemps 2002, où près de 300 personnes ont perdu leur emploi, les citoyens de Murdochville ont perdu espoir de relancer l'économie de leur ville. Certains projets ont été élaborés afin de relancer la région, mais aucun ne s'est concrétisé. Le maire de la ville, Marc Minville, se dit heureux des résultat du référendum : «Ça faisait longtemps qu'on travaillait pour essayer de développer Murdochville et ça n'a pas fonctionné. Il y a eu un référendum pour la fermeture de la ville, parce qu'il n'y avait pas d'autre issue.On est rendus à l'étape où la population demande à être indemnisée pour aller travailler à l'extérieur. Le résultat du vote est excellent.» Le maire se donne jusqu'à juillet 2003 pour fermer la municipalité.


En référence: Cyberpresse : http://www.cyberpresse.ca/reseau/actualites/0208/act_102080130382.html La Presse, 27 août 2002, p.A1, A10. Le Devoir, 26 août 2002, p.A1.

  ©  Tous droits réservés - Bilan du Siècle Perspective monde