Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Fondation de l'école Les Petits violons à Montréal

1965

Les Petits violons sont instaurés par le violoniste et compositeur Jean Cousineau. Les cours sont donnés successivement à l'Institut Cardinal-Léger, à Ville Mont-Royal, puis à l'École Vincent-d'Indy.

Cousineau a mis au point une méthode originale de l'enseignement du violon basée sur la vue, l'ouïe et le toucher. Il considère le concert primordial puisqu'il est «le prolongement logique de l'enseignement individuel et le cadre idéal pour l'évaluation de chaque jeune.» Il importe également du Japon des instruments à la taille de ses élèves. En 1974, Cousineau fondera et dirigera l'Ensemble des petits violons pour lequel il réalisera plusieurs arrangements. L'ensemble, qui sera composé des élèves les plus avancés de l'école Les Petits violons, produira des enregistrements et donnera des concerts dans plusieurs salles du Québec, à la radio et à l'étranger.


En référence: Recherche effectuée dans le cadre du projet «Données sur l'histoire de la création musicale au Québec, 1940-2000 (chronologie et bibliographie)», un projet subventionné par le FCAR. (citation extraite de) Annick Poussart, «Les Petits Violons», Encyclopédie de la musique du Canada, deuxième édition, Helmut Kalmann, Gilles Potvin et Kenneth Winters, dir., Montréal, Fides, 1993 (1982), p.2709.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke