Élection de Lucien-Hubert Borne à la mairie de Québec

 


Lucien-Hubert Borne, maire de Québec.Année: 1950. © Archives de la Ville de Québec Auteur: Inconnu. Référence: Archives de la Ville de Québec.

[21 février 1938]

Défait aux élections de 1936, Borne revient en force en 1938 et obtient une majorité de 5 571 voix sur le maire sortant Joseph-Ernest Grégoire.

Le nouveau maire sera reporté au pouvoir lors des élections de 1940, 1942, 1944, 1947 et 1950. Son règne se terminera en 1953. Durant les mandats de Borne, l'on voit apparaître dans les rues de la vieille capitale des autobus qui remplaceront graduellement les tramways. En 1940, les fonctionnaires municipaux obtiendront une première convention collective et une nouvelle échelle salariale. Par la suite, en 1945, une nouvelle armoirie sera adoptée par la ville de Québec. La même année, la ville achètera l'Arsenal de Saint-Malo et mettra sur pied un Commissariat de l'Industrie et huit zones industrielles. En 1953, le parc industriel de Saint-Malo emploiera 5 000 personnes. En 1950, la ville entreprendra également des travaux de canalisation du ruisseau Saint-Michel, contruira des égoût et érigera une usine de pompage pour la Basse-Ville.


En référence: Louis-Marie Côté et al., Les maires de la vieille capitale, Québec, Société historique de Québec, 1980, p.79-84.

  ©  Tous droits réservés - Bilan du Siècle Perspective monde