Admission du Club athlétique Canadien de Montréal dans la National Hockey Association

 

[12 novembre 1910]

L'organisateur sportif montréalais George Kennedy obtient la franchise de Cobalt, dans la National Hockey Association (NHA), qui deviendra le Club athlétique Canadien de Montréal, une association dont Kennedy est le président.

Propriété de J. Ambrose O'Brien, une franchise connue sous le nom de Canadien de Montréal avait évolué dans la NHA en 1910. Kennedy avait cependant contesté le droit de l'équipe à porter ce nom, un imbroglio qui se règle en novembre 1910 alors que ce dernier se porte acquéreur de la franchise de Cobalt qui deviendra le Club athlétique Canadien de Montréal. Au cours de cette réunion qui se déroule à l'hôtel Windsor, Québec obtient la franchise de Haileybury. La NHA se donne aussi un premier président salarié en la personne d'Emmett Quinn. Enfin, Kennedy demande que son équipe puisse avoir la primauté sur les joueurs canadiens-français, un enjeu de taille puisqu'il voudrait bien mettre la main sur Édouard «Newsy» Lalonde, un des meilleurs hockeyeurs au pays.


En référence: Le Canada, 14 novembre 1910, p.5.
En complément: Donald Guay, L'histoire du hockey au Québec : origine et développement d'un phénomène culturel, Chicoutimi, JCL, 1990, 293 pages. Claude Mouton, Les Canadiens, Scarborough, Van Nostrand Reinhold, 1980, 286 pages. Allan Turowetz et Chrys Goyens, Les Canadiens de 1910 à nos jours, Montréal, Éditions de l'Homme, 1986, 389 pages. Dan Diamond et al., Total Hockey : the Official Encyclopedia of the National Hockey League, New York, Total Sports, 1998, 1878 pages.

  ©  Tous droits réservés - Bilan du Siècle Perspective monde