Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Annonce des travaux de développement à la baie James

30 avril 1971

Lors d'un ralliement de militants libéraux qui se déroule au Colisée de Québec, le premier ministre Robert Bourassa annonce que les travaux pour le développement hydroélectrique de la baie James, au coût de 6 à 7 milliards de dollars, seront confiés à une corporation d'État.

Surnommé le «projet du siècle», le développement du potentiel hydroélectrique de la baie James sera à l'origine du plus grand chantier de travail jamais vu au Québec. La pertinence de cette gigantesque entreprise fera l'objet de nombreuses critiques, notamment de ceux qui pensent que le gouvernement aurait avantage à miser davantage sur l'énergie nucléaire pour satisfaire les besoins futurs de la province. De longues négociations seront également entreprises entre le gouvernement et les nations autochtones qui habitent le territoire visé. Elles mèneront à la signature d'une Convention de la baie James et du Nord québécois en 1975. D'abord estimé à 6 milliards de dollars -une somme qui sera largement dépassée- , ce méga-projet permettra la création de milliers d'emplois et assurera l'approvisionnement de millions de Québecois en électricité une fois que les turbines commenceront à tourner, à la fin des années 70. À ce moment, le concepteur de cette réalisation, le premier ministre Robert Bourassa, aura été évincé du pouvoir par le Parti québécois dirigé par René Lévesque. Pour la postérité, Bourassa restera tout de même identifié comme le «père» du projet de la baie James.


En référence: L'Encyclopédie du Canada: édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.1304.
En complément: Clarence Hogue, André Bolduc et Daniel Larouche, Québec : un siècle d'électricité, Montréal, Libre Expression, 1979, p.352-386. Sean McCutcheon, Electric Rivers : the Story of the James Bay Project, Montréal, New York, Black Rose Books, 1991, 194 p.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke