Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Annonce d'importants investissements par le ministre de l'Éducation

9 décembre 2002

Le ministre de l'Éducation, Sylvain Simard, annonce un investissement de 352 millions de dollars pour l'achat de manuels scolaires. Le ministère de l'Éducation (MEQ) investira 206 millions de dollars tandis que les commissions scolaires contribueront pour 146 millions de dollars. Cet investissement, qui est échelonné sur six ans, procurera huit millions de livres neufs aux écoles primaires et secondaires de la province.

L'achat de ces nouveaux manuels arrivera à point pour l'implantation de la réforme au secondaire qui doit être effective en 2004-2005. M. Simard indique toutefois que «105 millions allaient être injectés dès cette année» pour permettre le remplacement de manuels du 3e cycle de l'élémentaire. Selon le ministre, les écoles auront le choix entre plusieurs manuels. Les parents pourront ainsi donner leur point de vue dans la sélection des livres qu'utiliseront les professeurs et leurs enfants. Cet investissement vient s'ajouter à celui que le ministre Simard avait annoncé quelques jours auparavant, soit le 3 décembre 2002, de 102 millions de dollars pour les activités parascolaires du secondaire. Cet investissement sur trois ans sera réparti comme suit : 82 millions de dollars du gouvernement du Québec et une vingtaine de millions de dollars des partenaires du milieu (municipalités, organisations sportives, commandites). «Ça bouge à l'école», nom donné à ce programme, vise à permettre aux jeunes d'avoir plus de temps pour participer aux activités sportives. Aussi, ce programme cherche à diminuer la sédentarité des jeunes du Québec. Selon des études, seulement 37 % des adolescents et 22 % des adolescentes seraient actifs. «Actuellement, seul le tiers des élèves des écoles secondaires est inscrit aux activités parascolaires. Notre objectif est de doubler cette clientèle d'ici 2006, en faisant passer de 120 000 à 240 000 élèves», précise Richard Legendre, le ministre responsable de la Jeunesse, du Tourisme, du Loisir et du Sport.


En référence: La Presse, 4 décembre 2002, p.A9, 10 décembre 2002, p.A5.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke