Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Décret du Conseil privé autorisant la formation d'une division féminine dans l'armée canadienne


Pendant la Seconde Guerre mondiale, le camp d'entraînement militaire no 4 situé près du pont Jacques-Cartier et de l'actuelle Place-Longueuil

31 août 1941

Cette division est connue sous le patronyme anglais de Canadian Women's Army Corp (CWAC). L'aviation est la première section de l'armée à accepter des femmes dans ses rangs. La marine ne l'imitera que le 31 juillet 1942.

Ces femmes doivent «avoir entre 21 ans et 45 ans, présenter un dossier médical satisfaisant, être citoyenne britannique et ne pas avoir d'enfants à charge.» Pour rejoindre l'aviation, elles doivent fournir quatre lettres de recommandations et un certificat de naissance. Malgré cette intégration, ces femmes ne peuvent pas aller au front ou être équipées d'un fusil. Il s'agit de tâches réservées aux hommes. Elles occuperont des postes plutôt administratifs et techniques comme ceux de sténographes, comptables, etc.


En référence: Edwidge Munn, «Tolérée par nécessité : les canadiennes en uniforme (1939-1945)», Cap-aux-Diamants, n.43, Automne 1995, p. 46-49.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke