Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Élection du Parti libéral du Québec de Jean Charest à l'Assemblée nationale du Québec


Affiches de la campagne électorale québécoise dans la circonscription de Sherbrooke

14 avril 2003

Le Parti libéral du Québec (PLQ), dirigé par Jean Charest, remporte les élections générales avec 46,0% des votes. Il fait élire 76 députés à l'Assemblée nationale du Québec contre 45 pour son plus proche rival, le Parti québécois (PQ) de Bernard Landry.

Cette victoire couronne le travail effectué par Charest depuis qu'il a quitté la direction du Parti progressiste-conservateur, en 1998, pour succéder à Daniel Johnson fils à la tête du PLQ. Le scrutin du 14 avril 2003 met un terme à une année politique particulièrement mouvementée, marquée notamment par l'ascension de l'Action démocratique du Québec (ADQ). En plus de faire élire des députés lors d'élections partielles tenues en 2002, cette jeune formation dirigée par Mario Dumont est arrivée en tête lors de plusieurs sondages effectués auprès de l'opinion publique. Lorsque la campagne débute, en mars 2003, le vent favorable à l'ADQ s'est cependant apaisé, laissant prévoir une réélection possible du PQ. Dans les deux dernières semaines de la campagne, c'est finalement le PLQ qui prend la tête dans les sondages pour ne plus la perdre. Au cours de ces 33 journées de campagne, la santé et les fusions municipales occupent beaucoup de place dans les manchettes. Après les élections du 14 avril, la composition de l'Assemblée nationale est la suivante : 77 députés du PLQ (46,0%), 45 du PQ (33,2%) et 4 de l'ADQ (18,2%). Un peu plus de 70% des électeurs éligibles se sont prononcés lors de cette consultation, un taux de participation nettement inférieur à ce que l'on observe habituellement lors des élections générales au Québec.


En référence: Le Devoir, 15 avril 2003, p.A1 et autres. La Presse, 15 avril 2003, p.A1 et autres.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke