Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Première présentation de l'émission télévisée «Point de mire»


René Lévesque, alors qu'il animait l'émission de télévision «Point de mire»

28 octobre 1956

Radio-Canada présente la première de «Point de mire», une émission consacrée aux actualités nationale et internationale qui est réalisée par Claude Sylvestre et animée par le journaliste René Lévesque.

Déjà connu du public, notamment grâce à l'émission «Carrefour», Lévesque possède une expérience journalistique qui remonte à la Deuxième Guerre mondiale alors qu'il agissait comme correspondant. En octobre 1956, il anime pour la première fois «Point de mire», une émission qui, à ses débuts, est présentée le dimanche soir à 23 heures 15. Malgré cette heure peu clémente, qui changera au fil des ans, Lévesque, avec sa cigarette, son tableau noir et ses cartes géographiques, s'impose rapidement comme une des figures les mieux connues de la télévision québécoise. «Point de mire» ne figurera jamais parmi les émissions les plus regardées de Radio-Canada. Mais elle obtient un beau succès critique en plus d'éveiller les téléspectateurs québécois aux grands débats de l'heure, tant sur la scène nationale qu'internationale. La première est d'ailleurs consacrée à la question du canal de Suez. Avant son retrait de l'antenne, en 1959, «Point de mire» s'intéressera à une quantité d'autres sujets allant des élections fédérales et provinciales à la guerre d'Algérie, en passant par la course aux armements. L'émission permet également de mettre en évidence les talents de vulgarisateur de Lévesque, qualité qui lui sera particulièrement utile en 1960 alors qu'il fera le saut en politique avec le Parti libéral du Québec (PLQ) dirigé par Jean Lesage.


En référence: Pierre Godin, René Lévesque : un enfant du siècle (1922-1960), Montréal, Boréal, 1994, p.295-378.
En complément: René Lévesque, Attendez que je me rappelle..., Montréal, Québec/Amérique, 1986, 525 pages. Peter Desbarats, René Lévesque : ou, Le projet inachevé, Montréal, Fides, 1977, 270 pages.
Crédits pour la photo: Année: 1958. © Radio Canada Commanditaire: Radio Canada. Référence: Site internet de Radio Canada.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke