Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Tenue d'élections partielles dans plusieurs circonscriptions fédérales


William Lyon Mackenzie King

27 octobre 1919

Sept sièges sont vacants, mais on procède à seulement cinq scrutins puisque le nouveau chef du Parti libéral du Canada, William Lyon Mackenzie King, et le nouveau ministre des Finances du gouvernement unioniste, Henry Drayton, n'ont aucune opposition dans leur comtés respectifs.

Sur les cinq sièges restants, trois sont remportés par des candidats des Fermiers-Unis (Victoria-Carleton, Glengarry-Stormont et Assiniboia). Ce message de l'électorat aux « vieux partis » est relevé par la presse qui fait également mention de la victoire du ministre de l'Agriculture, le Dr Simon Fraser Tolmie, dans Victoria, et du libéral Ernest Lapointe, dans Québec-Est. Ce dernier, qui deviendra éventuellement le bras droit du premier ministre William Lyon Mackenzie King, obtient 5 606 votes contre seulement 1 801 pour le candidat libéral-ouvrier, F.-X. Gadbois.


En référence: Le Devoir, 27 octobre 1919, p.1; 28 octobre 1919, p.1 et 2.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke