Ouverture du Sommet des générations

 


Jean Charest, homme politique.Année: 1997. © nd Auteur: Inconnu. Référence: Collection publique.

[12 octobre 2004]

Une centaine d’intervenants du monde politique et syndical, du milieu des affaires et de diverses associations, participent à un sommet organisé par le gouvernement du Québec. Parmi les thèmes abordés : les changements démographiques et la situation des finances publiques.

Le gouvernement libéral de Jean Charest est à l’origine de cette initiative qui rassemble des personnalités politiques, des chefs des centrales syndicales ainsi que des intervenants du monde des affaires (Conseil du patronat, Caisse de dépôt, etc.). Dénonçant ce qu’ils perçoivent comme une absence d’ouverture du gouvernement dans le dossier des prêts et bourses, les représentants des associations étudiantes quittent pour leur part le sommet dès le 13 octobre. À la lumière de la situation des finances publiques, plusieurs recommandent au gouvernement de renoncer à sa promesse de réduire les impôts de 1 milliard de dollars pour chaque année de son mandat. Sans se compromettre dans ce dossier, le premier ministre met l’accent sur la nature consensuelle de l’exercice qui se déroule à Saint-Augustin-de-Desmaures : « On ne va pas compenser en deux jours et demi 40 ans de déclin de la natalité. Et on ne va pas non plus régler en 60 heures une architecture de 50 milliards de dollars de dépenses de programmes. La chose que nous allons changer est de faire équipe pour engager des changements profonds.» Des équipes de réflexion seront chargées d’élaborer des plans d’action dans des domaines comme la santé, l’éducation, la famille ou l’avenir des régions. À court terme, le gouvernement réitère sa volonté d’augmenter d’une heure et demie le temps d’enseignement à l’école primaire d’ici septembre 2006.


En référence: Le Devoir, 13 octobre 2004, p.1 et A8; 14 octobre 2004, p.1 et A8; 15 octobre 2004, p.1 et A10. La Presse, 13 octobre 2004, p.A6-A7; 14 octobre 2004, p.A8; 15 octobre 2004, p.A21.

  ©  Tous droits réservés - Bilan du Siècle Perspective monde