Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Adoption d’une taxe spéciale sur les lieux d'amusement public


L'hôpital Notre-Dame (1560, rue Sherbrooke Est), construit entre 1922 et 1924

1915

Les élus montréalais adoptent un règlement prévoyant la perception d’une taxe sur les lieux d’amusement public afin de contribuer au financement des hôpitaux.

En octobre 1914, la Ville de Montréal vote une somme de 50 000 $ pour aider les démunis. Les conseillers se rendent rapidement compte qu’elle ne suffit pas à satisfaire les besoins. Certaines hôpitaux ne pourront bientôt plus recevoir gratuitement les malades. La Ville essaie d'abord de trouver de l'argent du côté des organismes de charité, mais l'appel reste vain. Le contrôleur Macdonald propose alors d'instaurer une taxe sur les lieux d'amusement public. Le règlement no 567 entrera en vigueur le 2 août 1915. Il prévoit la perception par la Ville d’un cent sur chaque billet de théâtre, de cinéma et autres lieux d’amusement de Montréal, afin de maintenir la gratuité des soins de santé dans les hôpitaux de la ville.


En référence: Jean-Marie Fecteau, « Un cas de force majeure: le développement des mesures d'assistance publique à Montréal au tournant du siècle », Lien social et politique, RIAC, 33, printemps 1995, p.110.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke