Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Assermentation du cabinet du premier ministre Jean Charest


Jean Charest, homme politique

18 avril 2007

Quelques semaines après les élections qui ont reporté les libéraux de Jean Charest au pouvoir, le premier ministre annonce la composition de son cabinet. Il surprend quelque peu en confiant 9 des 18 ministères à des femmes, une première dans l'histoire politique québécoise.

À la tête du premier gouvernement minoritaire au Québec depuis le XIXe siècle, Charest annonce une réduction importante de son cabinet qui ne comprend que 18 ministres. Quelques piliers du mandat précédent, comme Philippe Couillard (Santé) et Benoît Pelletier (Affaires intergouvernementales), sont reportés dans les fonctions qu'ils exercent depuis 2003. Couillard se voit également confier la présidence du Comité des priorités. En revanche, les services d'autres candidats connus, comme Pierre Paradis, Pierre Arcand et Guy Ouellet, ne sont pas retenus. La grande nouvelle de cette journée d'assermentation est l'importance accordée aux femmes dans ce cabinet que Charest décrit comme «une équipe forte, à la fois expérimentée et renouvelée». En plus d'être à égalité avec les hommes (9 femmes sur 18 ministres) en terme de nombre, celles-ci occupent des postes de premier plan dans l'appareil gouvernemental. Témoignage de confiance qui est souligné par tous les observateurs, Monique Jérôme-Forget obtient la responsabilité des Finances et du Conseil du Trésor. D'autres figures de proue du nouveau cabinet sont Michelle Courchesne (Éducation, Loisir et Sport et Famille) et Nathalie Normandeau (Affaires municipales et les Régions, ainsi que vice-premier ministre). Autre note historique : Yolande James, la titulaire de l'Immigration et des Communautés culturelles, devient la première Noire à accéder au poste de ministre à Québec. Le premier ministre mise sur ce mélange de vétérans et de sang neuf pour regagner la confiance des Québécois qui, le 26 mars 2007, ont exprimé leur déception à l'endroit des libéraux en élisant seulement 48 d'entre eux, sur 122 sièges disponibles à l'Assemblée nationale.


En référence: Le Devoir, 19 avril 2007, p. 1, A3 et A7. La Presse, 19 avril 2007, A2, A4-A7. http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2007/04/18/003-cabient-pre-pap.shtml http://www.cyberpresse.ca/article/20070419/CPACTUALITES/704190633/6488/CPACTUALITES



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke