Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Élection de l'écrivain Dany Laferrière à l'Académie française

12 décembre 2013

La secrétaire perpétuelle de l'Académie français, Hélène Carrère d'Encausse, annonce que l'écrivain Dany Laferrière vient d'être élu parmi les «Immortels ». Ce romancier, poète et essayiste de 60 ans devient le premier Haïtien et le premier Québécois à faire partie de cette prestigieuse institution datant de 1635.

Un natif de Port-au-Prince, en Haïti, Windsor Kléber « Dany » Laferrière fuit le régime de Jean-Claude Duvalier et arrive au Québec au milieu des années 1970. Il tâte de plusieurs métiers et écrit un premier roman, « Comment faire l'amour avec un Nègre sans se fatiguer », publié en 1985. Il fera plus tard l'objet d'une adaptation cinématographique. Au fil des ans, Laferrière écrit une vingtaine de livres qui sont récompensés par plusieurs prix, notamment «L'énigme du retour», en 2009, auquel on décerne le Médicis et le Grand Prix du livre de Montréal. Le 12 décembre 2013, il devient le premier Québécois et le premier Haïtien élu à l'Académie française. À 60 ans, il sera aussi le cadet des «Immortels». Cette institution, qui ne compte que 40 membres, a pour mission de surveiller l'état de la langue française, notamment en travaillant « avec tout le soin et toute la diligence possibles, à donner des règles certaines à notre langue et à la rendre pure, éloquente et capable de traiter les arts et les sciences »(article 24 des statuts). Reflet de la longue histoire de l'Académie française, Laferrière occupera le siège 2, qui a déjà été celui de Montesquieu, d'Alexandre Dumas fils et d'Hector Bianciotti, à qui il succède. Avec 13 voix sur 23 dès le premier tour de l'élection, il devance facilement les quatre autres candidats en lice.


En référence: http://www.ledevoir.com/culture/livres/395020/dany-laferriere-est-nomme-a-l-academie-francaise http://www.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2013/12/12/004-dany-laferriere-academie-francaise.shtml http://www.academie-francaise.fr/linstitution/les-missions



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke