Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Acquisition majeure par Amaya Gaming

13 juin 2014

Amaya Gaming, une entreprise dont le siège social est situé à Pointe-Claire, annonce qu'elle fait l'acquisition d'Oldford Group, maison-mère de Rational Group, le numéro 1 mondial du poker en ligne. Le coût de la transaction est évalué à 4,9 milliards de dollars.

La réputation de Montréal et de sa région dans le domaine des jeux vidéo est bien connue. Amaya Gaming est une entreprise fondée en 2004 offrant toute une palette de produits et de services pour l'industrie du jeu : machines à sous, logiciels de paris en ligne, outils d'analyse des performances des casinos, etc. Au cours des dernières années, celle-ci fait plusieurs acquisitions (Chartweel Technologies, Cryptologie, etc.). Aucune n'a toutefois l'envergure de la transaction rendue publique le 13 juin 2014, soit l'achat d'Oldford Group. Cette entreprise britannique possède Rational Group, le leader mondial dans le domaine du poker en ligne avec, entre autres, PokerStars et Full Tilt Poker. Rational Group a connu une forte croissance au cours des dernières années. Il en va de même de l'industrie du pari en ligne qui s'élèverait à près de 30 milliards de dollars dans le monde. La transaction est d'envergure pour Amaya Gaming dont le chiffre d'affaires est de 157 millions de dollars, alors qu'elle devra débourser 4,9 milliards pour Oldford Group. Le fondateur et président directeur général, David Baazov, se dit toutefois satisfait. L'obtention de PokerStars par son entreprise pourrait signifier la fin de l'interdit d'affaires que ce site internet subit aux États-Unis, à la suite d'accusations de blanchiment et de jeux illégaux. Peu de temps après l'annonce de cette transaction, l'action d'Amaya Gaming fait un bond de 40%.


En référence: http://affaires.lapresse.ca/economie/technologie/201406/13/01-4775710-amaya-mise-49-milliards-us-sur-le-numero-un-mondial-du-poker-en-ligne.php http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/06/13/97002-20140613FILWWW00067-poker-en-ligne-amaya-gaming-achete-olford.php http://www.clubpoker.net/amaya-gaming-entend-avec-oldford-group-pour-rachat-pokerstars-full-tilt/n-9396 http://ggbmagazine.com/issue/vol-12-no-1-january-2013/article/ready-to-roll-david-baazov



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke