Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Participation de troupes canadiennes à la bataille de la crête de Vimy


Soldats en action lors de la bataille de Vimy

9 avril 1917

Lors de cette bataille, les troupes canadiennes réussissent à chasser les Allemands de la crête de Vimy. Les gains militaires sont énormes puisqu'en plus d'avancer de 4 500 verges, les vainqueurs s'emparent de 54 canons, 104 mortiers de tranchées et 124 mitrailleuses. De plus, 4 000 soldats ennemis sont faits prisonniers.

L'année 1916 est marquée de lourdes pertes pour les alliés. Au début de 1917, une nouvelle offensive s'organise. Les Canadiens qui y participent ont pour mission de reprendre la crête de Vimy. Celle-ci constitue un point stratégique dans le système de défense allemand. «Les versants étaient truffés de tranchées, d'abris et de tunnels bien protégés par des barbelés et des mitrailleuses, et couverts à distance par l'artillerie allemande.» On avait même prévu des éclairages électriques, des lignes téléphoniques et des wagonnets à munitions. Tous les assauts antérieurs pour capturer la crête avaient jusque-là échoués. C'est le cas des batailles de mai et juin 1915, puis de septembre de la même année. Après des semaines de préparation, l'attaque commence le 9 avril 1917, à l'aube. Quatre divisions canadiennes, réunies pour la première fois au combat, prennent part à l'assaut. En quelques heures, elles contrôlent l'essentiel de la crête. Il faudra encore trois jours pour maîtriser celle-ci en totalité. Les chroniqueurs du gouvernement canadien résumeront cette bataille de la façon suivante: «La victoire de Vimy est célébrée comme un signe de maturité. Pour la première fois, des Canadiens passèrent à l'attaque ensemble et triomphèrent ensemble.» Toutefois, la victoire est remportée au prix de lourdes pertes pour les Canadiens: (pour la période du 9 au 14 avril) 10 602 hommes mis hors de combat, dont 3 600 tués. Vimy constitue néanmoins un point tournant pour l'armée et la diplomatie canadienne. Une croix de bois, remplacée depuis par un monument, rappellait la participation des Canadiens à cette bataille en sol français.


En référence: Voir le site: http://www.vac-acc.gc.ca/ general_f/ sub.cfm?source=history/firstwar/ canada/canada9. (s.a.), Le Canada pendant la Première Guerre mondiale et la route vers la crête de Vimy, Ottawa, Ministère des Affaires des anciens combattants, 1992. Don Gilmour, Achille Michaud, Pierre Turgeon, Le Canada: une histoire populaire de la Confédération à nos jours, Saint-Laurent, Fides, 2001, p.105-108.
En complément: Gérard Filteau, Le Québec, le Canada et la guerre 1914-1918, Montréal, Éditions Aurore, 1977, 231 p. Brereton Greenhouse, Le Canada et la Bataille de Vimy, 9-12 avril 1917, Ottawa, Ministère de la défense nationale, Service historique, 1992, 151 p. Tim Cook, «A Proper Slaughter': the March 1917 Gas Raid at Vimy Ridge», Canadian Military History, vol. 8, no. 2, printemps 1999, p.7-23. Shane B. Schreiber, Shock Army of the British Empire: the Canadian Corps in the Last 100 days of the Great War, Westport, Conn., Praeger, 1997, 164 p. Alexander McKee, Vimy Ridge, London, Souvenir press, 1966, 242 P. G.W.L. Nicholson, Histoire officielle de la participation de l'armée canadienne à la Première Guerre mondiale, Ottawa, Imprimeur de la Reine, 1963, 671 pages. Éric Labayle, Byng Boys! Les Canadiens dans la Grande Guerre 1914-1918, France, E/L, 1999, 256 p. Canada in the Great War, Toronto, United Publishers of Canada Ltd, s.d., 6 v.
Crédits pour la photo: Année: 1917. © nd Auteur: inconnu. Commanditaire: Archives publiques du Canada. Référence: Archives publiques du Canada.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke