Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Dépôt du rapport de la Commission Cliche au premier ministre Robert Bourassa

2 mai 1975

Après une année d'enquête, la Commission Cliche dépose un rapport de plus de 600 pages dans lequel elle démontre l'infiltration de quelques branches du mouvement ouvrier par des éléments criminels. Dans leurs recommandations, qui sont rendues publiques le 6 mai, le juge Robert Cliche et les deux autres commissaires, Guy Chevrette et Brian Mulroney , suggèrent la mise sous tutelle de certains syndicats affiliés à la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ).

La Commission Cliche avait été formée à la suite du saccage survenu au camp de la centrale LG-2, en mars 1974. Par le biais d'enquêtes policières, elle réussit à démontrer que des éléments criminels se sont infiltrés dans quatre grands syndicats du Conseil des métiers de la construction, soit les plombiers, les électriciens, les opérateurs de machinerie lourde et les mécaniciens d'ascenseur. La commission recommande alors une mise sous tutelle pour trois ans. Dans les faits, la tutelle ne sera levée qu'en octobre 1981. Le rapport de la commission Cliche aura des conséquences importantes sur le milieu syndical : l'interdiction à toute personne ayant un casier judiciaire d'accéder à un poste de direction syndicale et une présomption de culpabilité contre les syndicats en cas de grève et de ralentissement de travail illégal sur les chantiers. Le rapport contient également une critique sévère à l'endroit du président de la FTQ, Louis Laberge . Parmi la demi-douzaine de procureurs qui oeuvrent au sein de la commission, soulignons les noms de Jean Dutil et Lucien Bouchard .


En référence: Jacques Rouillard, Histoire du syndicalisme québécois, Montréal, Boréal, 1989, p.315-318. La Presse, 3 mai 1975, p.1 et A2.
En complément: Robert Cliche, Rapport de la Commission d'enquête sur l'exercice de la liberté syndicale dans l'industrie de la construction, gouvernement du Québec, 1975, 355 p. Louis Fournier, Histoire de la FTQ, 1965-1992: la plus grande centrale syndicale au Québec, Montréal, Québec-Amérique, 1994, p.105-113. Henri Gagnon, Au boutte contre la perversion du syndicalisme : mémoire des travailleurs libres de la construction, TLC, à la Commission Cliche, s.l., G. Piché, 1975, 56 p. Samuel Walsh, La Commission Cliche et l'unité ouvrière au Québec, Sherbrooke, s.n., 1975, 75 p.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke