Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Meurtre d'un gardien de prison à Montréal

28 juin 1975

Le meurtre du gardien de prison Paul Gosselin par un bagnard provoque un débrayage dans les pénitenciers du Canada.

Amené à l'hôpital Reine-Marie pour soigner un ulcère sanglant à l'estomac, le prisonnier, détenu au pénitencier fédéral de Sainte-Anne-des-Plaines, avait réclamé la permission d'aller à la salle de toilette. Une fois à l'intérieur, il s'est procuré un pistolet en soulevant le soupirail de ventilation du plafond et a ouvert le feu sur l'un des gardiens, Paul Gosselin. Le meurtre de Gosselin, qui survient à Montréal, entraîne un débrayage de 24 heures de 6 500 gardiens dans 49 pénitenciers fédéraux au Canada, ainsi qu'une grève du zèle des 1 400 gardiens de prisons du Québec. Réunis en exécutif national, les dirigeants du Syndicat de la fonction publique parlent de réclamer le rétablissement de la peine capitale. Ils menacent de plus de décréter des journées d'études si le gouvernement refuse de considérer cette demande.


En référence: Le Devoir, 28 juin 1975, p.1 et 6.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke