Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Création du programme jeunesse national Katimavik

1977

Après avoir participé à la création de l'organisme international Jeunesse Canada monde, Jacques Hébert crée le programme jeunesse national Katimavik (le mot signifie «lieu de rencontre» en langue inuktitut). Il favorise le développement personnel des jeunes Canadiens âgés de 17 à 21 ans, grâce à un programme stimulant de bénévolat communautaire, de formation et d'interaction en groupe.

Le programme Katimavik permet aux jeunes de 17 à 21 ans de vivre avec d'autres jeunes issus de toutes les régions du Canada pendant sept mois. Ils y apprennent une langue seconde, collaborent à différents projets communautaires et acquièrent diverses expériences de vie à travers le travail bénévole. Le programme verse à ses participants une allocation quotidienne en plus d'une bourse de 1 000 $ pour ceux qui réussissent à le compléter. Plusieurs milliers de jeunes Canadiens participeront à Katimavik qui connaîtra des moments difficiles en 1986 alors que le programme sera remis en question par le gouvernement conservateur de Brian Mulroney, une décision qui incitera Jacques Hébert, devenu sénateur, à faire une grève de la faim.


En référence: http://www.katimavik.org/internet/kati_francais.htm, 2 avril 2001 L'Encyclopédie du Canada: édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.1341.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke