Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Présentation d'une grande compétition d'haltérophilie

23 avril 1918

Le sportif Léo Dandurand organise un grand tournoi d'haltérophilie au parc Sohmer. Six hommes forts de la province y participent, dont le gagnant, Hector Décarie.

Le 22, 23 et 25 avril 1918, Léo Dandurand organise un grand concours dans le but de réunir sur une même estrade les hommes les plus forts d'Amérique. Six haltérophiles sont au rendez-vous, dont Arthur Dandurand et l'ex-champion Hector Décarie. Présentée comme une ultime tentative pour structurer de façon sérieuse le sport de l'haltérophilie au Québec, la compétition connaît un succès modeste. Composée d'une série de tours déterminés à l'avance et acceptés par tous, la rencontre est couronnée par la victoire de Hector Décarie, le soir du 23 avril. Deux soirs plus tard, Décarie et l'Américain Warren Travis donnent au public une autre démonstration de force fort appréciée. Malgré ses faiblesses, plusieurs espèrent que cette formule sera répétée et qu'elle permettra de mettre de l'ordre dans ce sport qui échappe à tout contrôle. Ce ne sera toutefois pas le cas.


En référence: Le Devoir, 24 avril 1918, p.6.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke