Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Fondation de la Bibliothèque de l'Action française

1918

La Ligue des droits du français fonde une maison d'édition, la Bibliothèque de l'Action française (BAF), dans le but de publier des ouvrages conformes à son idéologie nationaliste. Environ 89 titres y paraîtront entre 1918 et 1928.

La Ligue des droits du français crée, en 1918, la Bibliothèque de l'Action française (BAF). Depuis sa fondation, en 1913, la ligue publiait déjà l'«Almanach de la langue française». Plus tard, en 1917, elle mettait sur pied la revue «L'Action française». En 1919, elle ajoute à ses activités la Librairie de l'Action française. Puis, en 1921, elle changera son nom pour devenir la Ligue de l'Action française. La ligue se donne pour objectif d'encourager une utilisation plus répandue de la langue française et d'en améliorer la qualité. Elle inaugure sa Bibliothèque, qui n'est pas une bibliothèque au sens commun, mais bien une maison d'édition, pour faire la diffusion de ses idées. Un des principaux animateurs de la ligue, Lionel Groulx , exercera une grande influence dans le fonctionnement de la BAF. Il recrutera des auteurs en plus de s'impliquer dans la sélection, la révision et la correction des textes. Son prestige permettra d'attirer plusieurs écrivains nationalistes et régionalistes. Groulx publiera lui-même ses oeuvres à la BAF dont il sera l'auteur le plus prolifique. Au cours de son existence, entre 1918 et 1928, la BAF publiera 89 titres, soit 25 brochures et 64 livres.


En référence: Jacques Michon (sous la direction de), Histoire de l'édition littéraire au Québec au XXe siècle, vol.1: La naissance de l'éditeur, 1900-1939, Saint-Laurent, Fides, 1999, p 252-263. Pierre Hébert (avec la collaboration de Marie-Pier Luneau), Lionel Groulx et «L'Appel de la race», Saint-Laurent, Fides, 1996, 204 p.
En complément: Pierre Hébert, «Quand éditer, c'était agir. La bibliothèque de l'Action française (1918-1927)», Revue d'histoire de l'Amérique française, vol. 46, no. 2, automne 1992, p.219-244. Michel Bock, «Le Québec a charge d'âmes: l'Action française de Montréal et les minorités françaises (1917-1918), Revue d'histoire de l'Amérique française, v.54,n.3, hiver 2001, p.345-384.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke