Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Tenue du premier Marathon international de Montréal


Marathon international de Montréal

25 août 1979

Environ 9 000 coureurs participent à la première édition du Marathon international de Montréal (MIM). Le départ de la course se fait sur le pont Jacques-Cartier alors que l'arrivée a lieu sur l'Île Sainte-Hélène.

Le lendemain, un petit groupe de coureurs d'élite, au sein duquel on retrouve le double champion du marathon de Boston, Bill Rodgers, parcourt la même distance. On y retrouve d'autres athlètes de calibre international, dont le gagnant, Kebede Balcha, qui couvre la distance en 2 heures 11 minutes et 35 secondes malgré un temps chaud. Du côté féminin, la gagnante est Jacqueline Gareau , une athlète québécoise qui franchit les 26 milles en un peu plus de 2 heures et 40 minutes. Au cours des années 80, le MIM attirera un nombre grandissant de coureurs, parfois jusqu'à 12 000. Puis, vers la fin de la décennie, sa popularité chutera graduellement. Il disparaîtra éventuellement au cours des années 90.


En référence: Le Devoir, 27 août 1979, p.9.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke