Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Incendie meurtrier à Chapais

1 janvier 1980

Un incendie qui ravage la salle communataire Opémiska, à Chapais, un village situé dans le Nord du Québec, fait une quarantaine de morts et une cinquantaine de blessés.

Cet incendie, qui fait rage lors des célébrations du Nouvel An, vers 1 heure 30 du matin, est le pire à survenir au Québec depuis plus de quarante ans. «Au début tout le monde pensait que c'était une farce» affirme Joanne Benedetti, une des survivantes de l'hécatombe. Le feu, qui aurait été déclenché dans des guirlandes de sapin séché, a rapidement bloqué l'accès à l'entrée principale. Malgré la panique et les cris, certains participants à la fête ont tenté sans succès de maîtriser le brasier à l'aide d'extincteurs. Plusieurs personnes réussirent à s'échapper à temps, mais cette tragédie laissera de profondes cicatrices dans la communauté de Chapais. Quelques dignitaires, dont le premier ministre René Lévesque, se déplaceront pour offrir leurs sympathies aux familles des victimes.


En référence: La Presse, 2 janvier 1980, p.1, A6-A7, 3 janvier 1980, p.1, A6-A8, 4 janvier 1980, p.1 et A6-A7, 5 janvier 1980, p.1 et A14, 7 janvier 1980, p.1 et A9.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke