Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Défaite crève-coeur des Expos de Montréal en série de championnat de la Ligue nationale de baseball

19 octobre 1981

Le coup de circuit du voltigeur Rick Monday des Dodgers de Los Angeles met fin aux espoirs des Expos de Montréal de participer pour la première fois à la Série mondiale.

Après avoir été dans la course au championnat en 1979 et 1980, les Expos connaissent un début de saison difficile en 1981. Mais après la grève, qui a lieu du 12 juin au 1er août, les Expos se retrouvent dans la lutte pour le championnat de la «deuxième saison». C'est à New York, le 4 octobre, que les Expos confirment le premier titre de leur histoire. Le 11 octobre, ce demi-titre devient un véritable championnat alors que les Expos défont les champions de la première moitié du calendrier, les Philies de Philadelphie, au cours d'une série trois de cinq. Monarques de l'Est, les Montréalais se mesurent ensuite aux Dodgers de Los Angeles, champions de la division Ouest. Les Dodgers commencent la série devant leurs partisans. Celle-ci est égale, une partie à une, lorsque les deux équipes s'amènent à Montréal. Malgré une température peu clémente pour le baseball, le stade Olympique est plein à craquer pour la troisième joute, une victoire de 4 à 1 des locaux. À un gain de la Série mondiale, les Expos trébuchent le lendemain, 7 à 1, forçant la tenue d'un match décisif. Le lundi 19 octobre restera un jour sombre dans l'histoire du base-ball à Montréal. À égalité 1 à 1, les deux équipes ne sont départagées à la neuvième manche que par le circuit en solo de Rick Monday, le voltigeur de droite des Dodgers. Au cours des jours suivants, plusieurs critiques seront adressées au gérant Jim Fanning, en poste depuis le 8 septembre, notamment sa décision d'employer le partant Steve Rogers en relève contre Monday. Ces critiques restent néanmoins teintées d'optimisme pour l'avenir. La presse est en effet unanime à croire dans les chances des Expos de répéter leur exploit de 1981. Le noyau de l'équipe se compose de Rogers, du receveur Gary Carter, du voltigeur Andre Dawson et de l'excellente recrue Tim Raines. Les années 80 ne seront malheureusement pas à la hauteur des attentes. En effet, il faudra attendre 1994 avant de voir les Montréalais frapper de nouveau à la porte du championnat. Une nouvelle déception les attendra alors.


En référence: Daniel Caza et Denis Brodeur, Les Expos : du parc Jarry au stade Olympique, Montréal, Éd. de l'Homme, 1996, 301 p.
En complément: Dan Turner, Les Expos nos amours, Montréal, France-Amérique, 1983, 269 p.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke