Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Annonce de la création du Fonds de solidarité de la Fédération des travailleurs du Québec


Louis Laberge, président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), écoutant un des orateurs lors d'un colloque tenu par la FTQ

3 mars 1983

Afin d'atténuer les effets de la crise économique, la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) annonce qu'elle envisage la création d'un fonds destiné à venir en aide aux entreprises. C'est la première fois qu'un mouvement syndical met sur pied une initiative de ce genre.

Selon le président de la FTQ, Louis Laberge, à qui l'on attribue la paternité de cette idée, ce fonds compte injecter 200 millions en trois ans et contribuer à la création de 45 000 emplois. Cette somme proviendrait de contributions volontaires des membres de la centrale. Conscient que cette initiative tranche avec le rôle joué habituellement par les syndicats, Laberge reconnaît : «C'est pas tout à fait notre bag habituel tout ça.» L'adoption d'une loi par l'Assemblée nationale, le 23 juin suivant, permettra la création du Fonds de solidarité de la FTQ dont le mandat consiste à créer et maintenir des emplois grâce à des investissements en capital de risque dans des entreprises québécoises. Il aura aussi pour objectif d'assurer la formation économique des travailleurs de façon à accroître leur participation et leur influence dans les entreprises et dans l'économie en général. Le Fonds de solidarité est une institution financière de capitalisation et d'investissement qui offre des avantages fiscaux. En effet, environ 60 % de son actif est constitué de capital de risque qui est largement investi dans les Petites et moyennes entreprises.


En référence: Le Devoir, 4 avril 1983, p.2, 25 juin 1983, p.2.
En complément: Louis Fournier. Histoire de la FTQ, 1965-1992: La plus grande syndicale au Québec, Montréal, Québec/Amérique, 1994, p.187-191. Jacques Rouillard, Histoire du syndicalisme québécois, Montréal, Boréal, 1989, p.429-434.
Crédits pour la photo: Année: 1979. © Office du film du Québec Auteur: Henri Rémillard. Commanditaire: Ministère de l'Immigration. Référence: Archives nationales du Québec, à Montréal Fonds E6, S7, cote: p790426.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke