Déluge sur Montréal

 

[14 juillet 1987]

Un véritable déluge s'abat sur Montréal alors que plus de 100 millimètres de pluie tombent en deux heures, dont 30 millimètres en une demi-heure.

Environ 40 000 habitations sont inondées, causant des dommages évalués à plus de 100 millions de dollars. De plus, la circulation est paralysée pendant plusieurs heures. Fait inusité : cette inondation entraîne la noyade d'un automobiliste sur le boulevard Décarie. Le réseau d'égôut de Montréal ne peut qu'absorber 36 millimètres de pluie à l'heure. Comme le mentionne Gaston Moreau, assistant directeur des travaux publics de la ville de Montréal : «une telle intensité de pluie ne revient qu'une fois tous les dix ans, disent les calculs des experts. Et le design de notre système d'égoûts, comme celui de la plupart des grandes villes d'Amérique du Nord a été conçu pour faire face à ce genre de précipitation. Pas plus. Il aurait fallu un système d'égoût capable de faire face à une pluie dont la récurrence est d'une fois tous les 50 ans.»


En référence: Le Devoir, 16 juillet 1987, p.1 et 14.

  ©  Tous droits réservés - Bilan du Siècle - Directeur: Jean-Herman Guay Perspective monde