Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Décès du cardinal Paul-Émile Léger

13 novembre 1991

Hospitalisé depuis le 6 septembre, le cardinal Paul-Émile Léger meurt à la suite d'une longue maladie. Son corps est exposé à la Basilique Notre-Dame où de nombreux fidèles lui rendent un dernier hommage.

Deux jours avant sa mort, le Cardinal Léger s'était rendu rencontrer un groupe de gens d'affaires afin de les sensibiliser à ses oeuvres, principalement l'aide aux plus démunis d'Afrique. Dans son hommage au défunt, le ministre Claude Ryan souligne qu'il fut l'un des principaux artisans du passage démocratique et ordonné du Québec vers de nouveaux modes d'organisation sociale. Paul-Émile Léger avait été nommé cardinal en 1953. Le 16 novembre, une foule imposante se masse aux abords et à l'intérieur de la basilique Notre-Dame pour rendre un dernier hommage au disparu. Parmi ceux qui assistent à cette cérémonie présidée par l'archevêque de Montréal, Mgr Jean-Claude Turcotte, on reconnaît le gouverneur général du Canada, Ray Hnatyshyn et plusieurs personnalités politiques importantes. Dans son homélie, Mgr Turcotte dit au sujet du cardinal Léger : «Quand on pense aux gestes du cardinal Léger (...), des images inoubliables nous viennent à l'esprit. Elles demeureront comme des icônes : le cardinal penché sur un malade ou serrant la main d'un lépreux; le cardinal caressant un enfant; le cardinal se faisant menuisier, voire opérateur de bélier mécanique, sur les chantiers qu'il avait lancés. À travers ces gestes on découvre son désir constant de rendre l'Église concrètement présente dans un monde en mutation.»


En référence: La Presse, 14 novembre 1991, p.B1-B2, B9-B12, 17 novembre 1991, p.A1. L'Encyclopédie du Canada : édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.1398.
En complément: Micheline Lachance, Dans la tempête: le cardinal Léger et la révolution tranquille, Montréal, Éditions de l'homme, 1986, 371 p. Denise Robillard, Paul-Émile Léger: évolution de sa pensée, 1950-1967, Montréal, Éditions Hurtubise HMV, 1993, 292 p. Micheline Lachance, Paul-Émile Léger: le prince de l'église, Montréal, Éditions de l'homme, 2000, 406 p. Micheline Lachance, Paul-Émile Léger: le dernier voyage, Montréal, Éditions de l'homme, 2000, 357 p.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke