Fondation des éditions Édouard Garand

 

[ 1923]

Édouard Garand fonde en 1923 une maison d'édition qui porte son nom. Elle sera fort active entre 1923 à 1933, publiant 168 titres, mais ralentira considérablement ses activités par la suite, avec 17 publications entre 1937 et 1948.

Les Éditions Édouard Garand occuperont une place prépondérante dans la publication de livres populaires. Entre 1923 et 1948, cette maison d'édition publiera 185 titres, la plupart avant 1933. Après des tirages de 3 000 exemplaires, à ses débuts, Garand dépassera le cap des 10 000 exemplaires par roman dès 1926. Les efforts qu'il consacre à distribuer ses livres sont en partie responsable de ce succès: l'éditeur vend en effet ses livres en librairie, par abonnement, au gouvernement, dans les dépôts de presse et à l'aide du réseau personnel de ses auteurs. De plus, Garand sait dénicher les auteurs dont il a besoin. Il donne 50 $ à ceux-ci en échange des droits sur leur manuscrit. Garand valorisera énormément la portée patriotique de son travail, ne publiant que des livres dont l'auteur et le sujet sont canadiens. Le déclin de sa maison, qui s'amorce en 1931, s'explique à la fois par le ralentissement de l'économie et l'absence de renouvellement des auteurs. L'éditeur fermera ses portes en 1948. Cependant, les livres populaires d'Édouard Garand auront connu un succès énorme au cours des années 20 et tracé la voie à un nouveau type d'éditeur.


En référence: Jacques Michon (sous la direction de), Histoire de l'édition littéraire au Québec au XXe siècle, vol.1: La naissance de l'éditeur, 1900-1939, Saint-Laurent, Fides, 1999, p. 313-334. François Landry, «Les Éditions Édouard Garand et les années 20», dans «L'édition du livre populaire», études rassemblées et présentées par Jacques Michon, Coll. «Études sur l'édition», Sherbrooke, Ex Libris, 1988, 204 p.

  ©  Tous droits réservés - Bilan du Siècle Perspective monde