Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Victoire de Bruny Surin aux Jeux d'Atlanta avec l'équipe canadienne du relais quatre fois 100 mètres


Le sprinter Bruny Surin se préparant pour un 100 mètres

3 août 1996

Le Canada devance les États-Unis en finale du relais quatre fois 100 mètres des Jeux Olympiques d'Atlanta. Cette victoire met en évidence le Québécois Bruny Surin et l'Ontarien Donovan Bailey, recordman mondial du 100 mètres.

Double champion du monde en salle, sur 60 mètres (1993, 1995), deuxième sur 100 mètres lors des championnats du monde d'athlétisme, en 1995, Bruny Surin est un des athlètes québécois les plus en vue à la veille des Jeux Olympiques d'Atlanta, en 1996. Malheureusement, il connaît des Jeux difficiles. Évincé de la finale de sa spécialité, le 100 mètres, il se contente d'être spectateur lorsque son compatriote Donovan Bailey remporte cette épreuve en un temps record de 9,84 secondes. Surin retrouve ses moyens lors de la finale du relais quatre fois 100 mètres (3 août 1996) qu'il court aux côtés de Robert Esmie, Glenroy Gilbert et Donovan Bailey. Troisième relayeur du Canada, il fait un parcours sans faute avant de remettre le témoin à Bailey qui concrétise la victoire canadienne en 37,69 secondes. D'autant plus convaincante qu'elle est obtenue aux États-Unis, devant la puissante équipe américaine, cette victoire spectaculaire constitue indiscutablement un des plus grands moments de l'histoire de l'olympisme canadien. Appelé à commenter l'événement, Surin exulte : «Tu te rends compte on les a battus. C'est la première fois que je cours devant 85 000 personnes silencieuses. On leur (les Américains) a fermé la gueule pour une fois!...»


En référence: La Presse, 4 août 1996, p.A1, S3.
En complément: Patrice Fontaine, Dictionnaire La Presse des sports du Québec, Montréal, Libre Expression, 1996, p.293-294.
Crédits pour la photo: Année: 1997. © nd



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke