Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Présentation du championnat du monde à la boxe entre Jack Delaney et Paul Berlenbach


Le boxeur Jack Delaney (Ovila Chapdelaine)

16 juillet 1926

À Brooklyn, Jack Delaney , un Franco-Américain originaire de Saint-François-du-lac, au Québec, devient champion du monde des mi-lourds à la boxe en défaisant Paul Berlenbach.

Ovila Chapdelaine n'est encore qu'un enfant quand ses parents quittent Saint-François-du-lac pour s'établir en Nouvelle-Angleterre. Jeune pugiliste, il se fait connaître sous le nom de Jack Delaney et fait parler de lui en 1924 et 1925. Après une tentative ratée contre le champion mondial des mi-lourds, Paul Berlenbach, le 11 décembre 1925, Delaney s'impose lors de leur combat-revanche du 16 juillet 1926. Il ne garde cependant son titre mi-lourd que quelques mois. En effet, à partir de 1927, Delaney fait campagne chez les lourds où il fera un passage sans éclat.


En référence: Sydney Wise et Douglas Fisher, Canada's Sporting Heroes, Don Mills, General Pub. Co. Limited, 1974, p.136-137 et 143.
En complément: David L. Porter, Biographical Dictionnary of American Sports: Basketball and other Indoor Sports, Greenwood Press, Westport, 1989, p.372-373.
Crédits pour la photo: Année: 1925. © nd Auteur: inconnu. Commanditaire: Temple de la renommée des sports. Référence: Temple de la renommée des sports.



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke