Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Participation du Bloc populaire aux élections provinciales


Assemblée du Bloc populaire devant l'église St-Patrice de Magog lors de l'élection complémentaire dans la circonscription fédérale de Stanstead

8 août 1944

Pour la première fois de son histoire, le Bloc populaire présente des candidats à une élection générale provinciale. Il obtient 15,2 % des voix et fait élire quatre candidats dont le chef, André Laurendeau .

Le Bloc populaire fait son apparition peu après le plébiscite de 1942 servant à désengager le gouvernement libéral de sa promesse de ne pas faire la conscription. En votant à 72 % contre la conscription, le Québec avait manifesté à cette occasion son refus de voir les siens conscrits obligatoirement pour participer à une guerre en sol étranger. Revendiquant l'indépendance du Canada face à l'Empire britannique, le Bloc populaire, créé en 1942, réunit plusieurs nationalistes candiens-français de différentes appartenances politiques : des anciens de l'Action libérale nationale, des dissidents libéraux (fédéraux et provinciaux), des militants de la Ligue de la défense du Canada ainsi que des membres de la Société St-Jean-Babtiste et de l'Ordre de Jacques-Cartier. Jouissant de l'appui du journal «Le Devoir», le parti compte également sur l'appui de nationalistes de différentes générations : Henri Bourassa , Gérard Fillion, Georges Pelletier, André Laurendeau , Camillien Houde , Jean Drapeau , Roger Duhamel, le Dr Philippe Hamel , etc.. Après s'être affirmé sur la scène fédérale et lors d'élections partielles, le Bloc participe à sa première élection générale provinciale le 8 août 1944. Il obtient des résultats mitigés, n'enlevant que quatre députés malgré l'appui significatif de plus de 15 % de l'électorat. Miné par des divisions, le Bloc populaire ne présentera aucun candidat lors des élections générales de 1948.


En référence: Paul-André Linteau, René Durocher, Jean-Claude Robert, François Ricard, Histoire du Québec contemporain : le Québec depuis 1930, Montréal, Boréal, 1986, p.131-144. Susan Mann Trofimenkoff, Vision nationales : une histoire du Québec, Saint-Laurent, Trécarré, 1986, p.336-357. Howard A. Scarrow, Canada Votes : A Handful of Federal and Provincial Election Data, New Orleans, The Hauser Presse, 1961, 238 pages.
En complément: Paul-André Comeau, Le Bloc populaire 1942-1948, Montréal, Québec/Amérique, 1982, 478 p.
Crédits pour la photo: Année: 1943. © A.S.P.B. Auteur: Inconnu. Référence: A.S.P.B. Collection Saint-Georges. Fonds Édouard Lacroix..



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke