Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Assermentation de Lomer Gouin au poste de premier ministre du Québec


Lomer Gouin, premier ministre du Québec

23 mars 1905

À la suite de la démission de Simon-Napoléon Parent , c'est l'ex-ministre de la Colonisation et des Travaux publics, le libéral Lomer Gouin , qui devient premier ministre du Québec. Celui-ci se fait fort de rassurer le clergé quant à ses intentions de ne pas laïciser l'enseignement au Québec.

Commissaire des Travaux publics de 1900 à 1901, puis ministre de la Colonisation et des Travaux Publics de 1901 à 1905 dans le cabinet de Simon-Napoléon Parent , Lomer Gouin a mené avec Adélard Turgeon et William Alexander Weir le mouvement de contestation qui entraîna la démission de Simon-Napoléon Parent . Après son assermentation comme premier ministre, Lomer Gouin devient également ministre de la Justice, un poste qu'il conservera de 1905 à 1920. Fait inusité, il sera défait par le leader nationaliste Henri Bourassa dans Saint-Jacques, en 1908, mais restera député grâce à son élection dans Portneuf (à cette époque, il est possible d'être candidat dans plusieurs circonscriptions).


En référence: La Presse, 22 mars 1905, p.1 et 7. Gaston Deschênes, Dictionnaire des parlementaires du Québec 1792-1992, Sainte-Foy, Les Presses de l'Université Laval, 1993.
En complément: Paul-André Linteau, René Durocher, Jean-Claude Robert, Histoire du Québec contemporain : de la Confédération à la crise, 1867-1929, Montréal, Boréal Express, 1979, p.557-558, 579-583. Vincent Lemieux, Le Parti libéral du Québec: alliances, rivalités et neutralités, Sainte-Foy, Presses de l'Université Laval, 1993, 257 pages.
Crédits pour la photo: Année: 1910. © nd Auteur: inconnu. Commanditaire: Archives du Séminaire de Québec. Référence: Archives du Séminaire de Québec.



Sur Bilan du siècle

Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke