Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Déclenchement de la grève des réalisateurs de Radio-Canada


René Lévesque s'implique dans la grève des réalisateurs de Radio-Canada

29 décembre 1958

La grève de Radio-Canada pose un problème nouveau à l'époque, celui de la syndicalisation des cadres. En décembre 1958, environ 75 réalisateurs du réseau français déclenchent un arrêt de travail pour obtenir le droit de se syndiquer avec la Confédération des travailleurs catholiques du Canada (CTCC). Ils sont appuyés par 2 000 employés qui déclenchent une grève de solidarité. Le journaliste René Lévesque , animateur à l'émission «Point de mire», devient bientôt une des figures de proue du mouvement. La grève se terminera le 8 mars 1959 lorsque Radio-Canada acceptera de reconnaître le syndicat des réalisateurs.

En décembre 1958, les réalisateurs du réseau français de Radio-Canada déclenchent une grève pour que leur syndicat soit reconnu. Le conflit est particulièrement tendu. Les réalisateurs, qui sont en majorité des francophones, ont l'impression de se buter à l'incompréhension de leurs patrons ainsi qu'à celle de leurs confrères anglophones. Les réalisateurs reçoivent l'appui des 2 000 autres employés qui refusent de franchir les lignes de piquetage en signe d'appui. Pour sa part, le gouvernement fédéral ne veut pas s'impliquer dans le conflit alléguant que Radio-Canada, une société de la couronne, possède les pleins pouvoirs pour définir sa politique. Le 17 janvier 1959, 1 500 personnes se rendent à Ottawa pour protester auprès de la ministre du Travail, Michele Starr. Loin d'apaiser les tensions, la rencontre renforce un sentiment négatif qu'un des grévistes, René Lévesque, résume en ces mots : «Starr ne comprenait même pas de quoi on parlait. Ça ne les avait pas tellement bouleversés à Ottawa. C'était juste le réseau français de Radio-Canada qui était fermé.» La grève se complique également parce que les employés sont regroupés dans des syndicats différents. Au coeur du conflit, le secrétaire général de la Confédération des travailleurs catholiques du Canada (CTCC), Jean Marchand , et René Lévesque , furent arrêtés par la police sur les lignes de piquetage. Cette grève fut également marquée par l'implication de nombreux artistes comme Jean Duceppe , Jean-Louis Millette et Gilles Latulippe. Son règlement, après 68 jours, mènera à la reconnaissance du syndicat des réalisateurs. À long terme, cette victoire sera néanmoins éclipsée par le rôle que plusieurs observateurs accordent à ce conflit, celui d'avoir contribué à l'éveil d'un nationalisme canadien-français qui s'exprimera de plus en plus avec la Révolution tranquille et le bouillonnement des années 60.


En référence: Charles Lipton, Histoire du syndicalisme au Canada et Québec 1827-1959, Ottawa, Parti pris, 1976, p.498-499. Jacques Rouillard, Histoire de la CSN : 1921-1981, Montréal, Boréal Express-CSN, 1981, 334 pages. Centrale de l'enseignement du Québec-Confédération des syndicats nationaux, Histoire du mouvement ouvrier au Québec: 150 ans de luttes (1825-1976), CEQ, 1984, p.197.
En complément: Jean-Louis Roux, En grève, Radio-Canada, 1959, Montréal, Éditions du Jour, 1964, 116 p. Le Mémorial du Québec, tome VII, 1953-1965, Montréal, Éditions du Mémorial, 1979, p.266-273. (citation dans) Don Gilmour, Achille Michaud, Pierre Turgeon, Le Canada: une histoire populaire de la Confédération à nos jours, Saint-Laurent, Fides, 2001, p.240.
Crédits pour la photo: Année: 1959. © Archives de la FTQ. Auteur: Inconnu.. Référence: Archives de la FTQ..



Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke