Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Mots-clé       Catégories       Années       Élections       Repères            


Westmount

Carte Westmount À partir du moment où les premiers colons s'y installent, au milieu du XVIIe siècle, ce territoire est connu sous plusieurs noms dont La Pierre Montagne, Notre-Dame-de-Grâce et Côte-Saint-Antoine. Le choix de Westmount, qui s'impose à partir de 1895, reflète bien la situation géographique de cette ville, sur le flanc sud-ouest du mont Royal, ainsi que la présence d'une importante population anglophone. Au cours du XXe siècle, Westmount devient une banlieue cossue de Montréal, une ville de petite dimension -à peine 4 kilomètres carrés- densément peuplée qui possède une réputation enviable pour ses espaces verts et sa qualité de vie. Au fil des ans, son nom reste d'ailleurs associé à l'opulence de l'élite anglophone, une image qui, à la fin du XXe siècle, ne reflète plus vraiment la réalité quotidienne des Westmountais qui forment une communauté de plus en plus hétérogène. Fusionnée à la Ville de Montréal en 2002, Westmount retrouve son statut de ville à la suite du référendum sur les «défusions» du 20 juin 2004. Population:
1921 17593
1931 24235
1941 26047
1951 25222
1961 25012
1971 23605
1976 22153
1981 20480
1986 19700
1991 20000
1996 20420


Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle
Élections générales
Politique et société

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Institut de la statistique du Québec
Observatoire des politiques publiques
Cahiers de recherche

Textes et sites

L'impasse souverainiste
Tous dans la classe moyenne
Taxation et budgets: l'opinion publique québécoise
La société du patrimoine politique du Québec
Options politiques

Directeur: Jean-Herman Guay Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke