Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Biographies Documents Événements


Adoption par l'Assemblée législative d'une loi sur l'assurance-hospitalisation

Une salle de traitement de l'hôpital Sacré-Coeur de Montréal
Une salle de traitement de l'hôpital Sacré-Coeur de Montréal

Donnant suite aux recommandations de la Commission Favreau mise sur pied en janvier, le gouvernement libéral de Jean Lesage adopte un projet de loi sur l'assurance-hospitalisation. Il entrera en vigueur le 1er janvier 1961.

L'article 27 du programme adopté par le Parti libéral du Québec, en 1960, proposait «l'institution immédiate, en collaboration avec la profession médicale, les professions et les services connexes, d'un système gouvernemental d'assurance-hospitalisation.» Le gouvernement remplit cet engagement dès la première année de son mandat, ce qui permet aux Québécois d'obtenir, dès 1961, un service d'hospitalisation gratuit comme celui dont bénéficient les Canadiens des autres provinces. Cette mesure exige une implication directe de l'État dans la gestion des hôpitaux. En peu de temps, la facture de l'assurance-hospitalisation connaîtra une croissance vertigineuse, passant de 139 millions de dollars en 1961 à 343 millions de dollars en 1966. Le programme s'avère néanmoins profitable pour les Québécois : lors d'une conférence qu'il prononcera le 15 décembre 1961, le premier ministre Lesage annoncera qu'environ 650 000 personnes l'ont utilisé au cours de sa première année d'application.


En référence: Paul-André Linteau, René Durocher, Jean-Claude Robert, François Ricard, Histoire du Québec contemporain : le Québec depuis 1930, Montréal, Boréal, 1986, p.579-588. Susan Mann Trofimenkoff, Vision nationales : une histoire du Québec, Saint-Laurent, Trécarré, 1986, p.400-420. (extrait de l'article dans) Claude Bouchard et Robert Lagassé, Nouvelle-France, Canada, Québec: histoire du Québec et du Canada, Montréal, Beauchemin, 1986, p.300.
En complément:Dale C. Thomson, Jean Lesage et la Révolution tranquille, Saint-Laurent, Trécarré, 1984, 615 pages. Robert Comeau (sous la direction de), Jean Lesage et l'éveil d'une nation : les débuts de la révolution tranquille, Coll. «Les leaders politiques du Québec contemporain», Sillery, Presses de l'Université du Québec, 1989, 367 pages.
Responsable(s):
Crédits pour la photo: Année: 1966. © Archives Nationales du Québec Auteur: Gabor Szilasi. Commanditaire: Ministère de la Santé, éducation sanitaire.. Référence: Archives nationales du Québec (Montréal).

Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Musée McCord
Institut de la statistique du Québec

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directrice: Isabelle Lacroix, Ph.D. Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke