Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Biographies Documents Événements


Participation de la Première armée canadienne à la libération des Pays-Bas

Onze mois après le débarquement des forces alliées en Normandie, les troupes canadiennes jouent un rôle déterminant dans la libération des Pays-Bas, mettant un terme à une campagne qui a coûté la vie à plus de 11 000 soldats canadiens.

Peu de temps après le débarquement allié en Normadie, en juin 1944, la Première armée canadienne, composée de divisions canadiennes et de soldats d'autres nationalités (Grande-Bretagne, Pologne, etc.), progresse le long de la région côtière, dans le nord de la France. Les Canadiens prennent part à plusieurs batailles à l'automne 1944, notamment celle de l'estuaire de l'Escaut, qui mène à la libération du port belge d'Anvers, en novembre. D'autres conflits surviennent au cours de l'hiver avant que les troupes alliées ne lancent une offensive d'envergure en février, avec l'intention de traverser le Rhin. Le mois suivant est marqué par de terribles combats causant la mort de 15 634 hommes, dont 5 304 Canadiens. Une fois le Rhin franchi, la Première armée canadienne, appuyée depuis mars par l'arrivée du 1er corps d'armée canadien, participe activement au nettoyage du nord-est des Pays-Bas, en avril et en mai. La fin des combats, qui survient le 5 mai, permet de venir en aide aux populations de villes comme Amsterdam, Rotterdam et La Haye, affamées par un hiver particulièrement éprouvant. Deux jours plus tard, la reddition allemande met officiellement fin à la guerre en Europe.


En référence: L'Encyclopédie du Canada: édition 2000, montréal, Stanké, 2000, p.1411, 2262-2263. http://www.vac-acc.gc.ca/general_f/sub.cfm?source=history/secondwar/netherlands...
En complément:Pierre Vennat, Les héros oubliés : l'histoire inédite des militaires canadiens-français de la deuxième guerre mondiale (tome 3) : du «jour J à la démobilisation, Montréal, Méridien, 1998. David Jay Bercuson, Maple leaf against the Axis : Canada's Second World War, 316 pages. J.L. Granatstein et Desmond Morton, A Nation Forged in Fire : Canadians and the Second World War, 1939-1945, Toronto, Lester & Orpen Dennys, 1989, 287 pages.
Responsable(s):

Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Musée McCord
Institut de la statistique du Québec

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directrice: Isabelle Lacroix, Ph.D. Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke