Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Biographies Documents Événements


Signature d'une entente permettant au Québec de faire partie de l'Agence de coopération culturelle et technique

Une entente signée par le premier ministre du Québec, Robert Bourassa, et le ministre fédéral des Affaires extérieures, Mitchell Sharp, permet au Québec de devenir membre de l'Agence de coopération culturelle et technique de la francophonie (ACCT).

Cette organisation mise sur pied en 1970 sera précurseur d'initiatives de coopération plus poussées entre pays ayant en commun l'usage de la langue française. Les objectifs visés par l'ACCT consistent à aider les «États membres à promouvoir et diffuser leurs cultures respectives» ainsi qu'à organiser et faciliter «la mise à la disposition des États membres des moyens nécessaires, notamment à la formation des enseignants et des spécialistes de la langue et culture françaises». Le Québec y est représenté comme gouvernement participant à la suite d'une entente survenue avec le gouvernement fédéral, résultat d'une longue épreuve de force commencée quelques années plus tôt.


En référence: Louis Balthazar, Louis Bélanger, Gordon Mace et coll., Trente ans de politique extérieure du Québec, Centre québécois de relations internationales, Sillery, Septentrion, 1993, p.313-340. Claude Morin, L'art de l'impossible, la diplomatie québécoise depuis 1960, Montréal, Boréal, 1987, p.179-253.
En complément:nd
Responsable(s):

Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Musée McCord
Institut de la statistique du Québec

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directrice: Isabelle Lacroix, Ph.D. Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke