Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Biographies Documents Événements


1991 : Découverte de sites archéologiques dans la région de Rimouski

Les découvertes d?artéfacts sur un site archéologique dans la région de Rimouski a permis à l?archéologue québécois, Claude Chapdelaine, de reconstituer une culture oubliée datant de 8000 ans.

En 1991, le Service de l?environnement du ministère du transport du Québec embaucha l?équipe de Claude Chapdelaine, archéologue de l?université de Montréal, pour fouiller le sol de la région de Rimouski afin d?y retracer le passé des premiers humains au Québec. Ils y ont trouvé un site paléoindien qui remonte à environ 8000 ans. Ces chercheurs ont découvert trois secteurs qui devaient, auparavant, être trois camps distincts, mais complémentaires des populations qui y vivaient. Cette découverte permet à l?équipe de s?interroger sur le mode de vie des habitants. Grâce à des vestiges déterrés, les archéologues ont pu approximativement, mais de façon réaliste, dater ce site vétuste. Malgré l?ancienneté des objets trouvés, certains comme les pointes de projectiles et les forêts ont aidé à dater l?événement. On estime l?arrivée des premiers humains au Québec entre 10 000 et 8000 ans avant aujourd?hui. Cette période paléoindienne récente correspond à la culture Plano identifiée par la pointe de projectiles taillée à l?aide de retouches parallèles. Les découvertes de Claude Chapdelaine de sites préhistoriques dans la région de Rimouski supportent l?hypothèse selon laquelle le peuplement du Québec se serait fait lors d?une seconde migration venant de l?ouest durant la paléoindien récent. Des preuves comme la ressemblance des artéfacts avec ceux du site archéologique de Gaspésie démontrent une exactitude entre les vestiges des différentes régions. Malgré la divergence des objets trouvés, les chercheurs sont certains que le mode de vie nomade était préconisé et que leur survie dépendait soit de la chasse, de la pêche ou de la cueillette. La science de l?archéologie ne sera jamais en mesure de déterminer la date exacte d?un événement qui s?est déroulé à la préhistoire, mais grâce à des procédés tel que la radiométrie, ces experts peuvent estimer l?âge de certains artefacts et de sites archéologiques. Malgré d?intenses recherches effectuées à travers le Québec par ces spécialistes, il est encore impossible d?expliquer l?arrivée des premiers humains sur le territoire québécois.


En référence: 1- Réflexion sur l?ancienneté du peuplement initial au Québec à partir de nouveaux indices matériels du paléoindien récent de la région de Rimouski. Claude Chapdelaine, Québec, Magazine Géographie physique et quaternaire, vol.50 num.3, p.271-286, 1996 2- Rimouski, 6000 ans avant Jésus-Christ par Jean Benoît Nadeau de la revue L?Actualité, vol.119 num.2, p.54, février 1994 3- Premier regard sur un site paléoindien récent a Rimouski par Claude Chapdelaine et Steve Bourget, Revue Recherches amérindiennes au Québec, vol.22 num.1, p.17, printemps 1992
En complément:nd
Responsable(s):

Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Musée McCord
Institut de la statistique du Québec

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directrice: Isabelle Lacroix, Ph.D. Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke