Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Biographies Documents Événements


Tenue d'élections partielles dans quatre circonscriptions fédérales

Le départ de quatre députés libéraux entraîne la tenue d'élections partielles dans quatre circonscriptions fédérales. Le Parti libéral du Canada (PLC) conservera trois de ces sièges alors que le Parti conservateur du Canada (PCC), la formation au pouvoir, remportera l'autre.

Les circonscriptions ontariennes de Toronto-Centre et Willowdale, la circonscription saskatchewannaise de Desnethe-Missinippi-Churchill River, de même que celle de Vancouver-Quadra, en Colombie-Britannique, sont à l'enjeu lors de ces partielles qui se déroulent, selon la coutume, la même journée. Généralement utilisées pour mesurer la popularité du gouvernement auprès de l'électorat, ces partielles sont plutôt perçues par les analystes comme un test du leadership du chef du PLC, Stéphane Dion. Après les cuisants échecs du PLC lors des trois élections partielles de septembre 2007, Dion a de moins en moins droit à l'erreur. Sans surprise, les deux circonscriptions ontariennes, qui sont des bastions libéraux, sont remportées par les candidats libéraux. Dans Toronto-Centre, l'ex-premier ministre ontarien Bob Rae est élu avec une forte majorité, tandis que Martha Hall Findlay est elle aussi élue sans difficulté dans Willowdale. La libérale Joyce Murray est victorieuse dans Vancouver-Quadra, mais avec moins de 200 voix d'avance sur son adversaire conservateur. Il s'agit d'une majorité nettement réduite par rapport à l'écart enregistré lors des dernières élections générales. Enfin, le conservateur Rob Clarke remporte la circonscription de Desnethé-Missinippi-Rivière Churchill, détenue auparavant, comme les autres, par un député libéral. La présence de Michael Ignatieff et de Bob Rae à la Chambre des communes contribue à alimenter les spéculations sur l'avenir de Stéphane Dion qui se retrouve entouré de ceux qui furent ses principaux opposants lors de la course à la chefferie de 2006. Le grand perdant de ces élections est le Nouveau Parti démocratique (NPD) qui a subi des reculs dans chacune des quatre circonscriptions.


En référence: La Presse, 18 mars 2008, p. A1; Le Devoir, 18 mars 2008, p. A1; http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2008/03/17/001-partielles.shtml?ref=rss http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2008/03/17/006-partielles-resultats.shtml?ref=rss
En complément:nd
Responsable(s):

Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Musée McCord
Institut de la statistique du Québec

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directrice: Isabelle Lacroix, Ph.D. Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke