Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Biographies Documents Événements


Adoption d'une loi d'urgence pour assurer les services essentiels à Hydro-Québec

À la suite d'une panne d'électricité privant 9 500 abonnés de courant, le gouvernement libéral de Robert Bourassa fait adopter une loi spéciale pour forcer les employés de l'Hydro-Québec à entrer au travail.

Le ministre du Travail, Jean Cournoyer, fait comparaître les représentants de l'Hydro-Québec et ceux et la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) devant la Commission parlementaire du Travail. Les employés doivent se présenter au travail. Une infraction à cette loi est passible d'une amende de 50 à 250 $ par jour pour les individus et de 5 000 à 50 000 $ pour les associations concernées. Le ministre en profite également pour déposer un projet de loi définissant ce qu'est un service essentiel dans le domaine des services parapublics et de la fonction publique. Cette grève a occasionné 319 pannes à travers le Québec. Elle ont touché 29 000 citoyens.


En référence: Le Devoir, 15 novembre 1972, p.1 et 6.
En complément:nd
Responsable(s):

Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Musée McCord
Institut de la statistique du Québec

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directrice: Isabelle Lacroix, Ph.D. Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke