Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Biographies Documents Événements


Maintien de la sentence d'emprisonnement contre les chefs du Front commun intersyndical

La Cour d'appel du Québec maintient sa sentence d'emprisonnement contre les chefs du Front commun intersyndical -Marcel Pepin , Louis Laberge , Yvon Charbonneau - à la suite de leur défi à la loi 19 adoptée par le gouvernement libéral de Robert Bourassa en avril 1972 pour mettre fin aux grèves dans le secteur public et parapublic.

À la suite de ce jugement, Pepin, Laberge et Charbonneau, qui avaient déjà fait un séjour derrière les barreaux en mai 1972, devront prendre le chemin de la prison d'Orsainville le 2 février 1973. Ils y resteront jusqu'en mai avant de finalement obtenir une libération conditionnelle.


En référence: Jacques Rouillard, Histoire du syndicalisme québécois, Montréal, Boréal, 1989, p.379-383.
En complément:Jean-Claude Tardif, Le mouvement syndical et l'État : entre l'intégration et l'opposition : le cas de la CEQ (1960-1992), Québec, Presses de l'Université Laval, 1995, 210 p. Jacques Rouillard, Histoire de la CSN : 1921-1981, Montréal, Boréal Express - CSN, 1981, p.282-285. Louis Fournier, Histoire de la FTQ, 1965-1992 : la plus grande centrale syndicale au Québec, Montréal, Québec/Amérique, 1994, 292 p. Louis Fournier, Louis Laberge : le syndicalisme, c'est ma vie, Coll. «Dossiers documents», Montréal, Québec/Amérique, 1992, 418 pages.
Responsable(s):

Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Musée McCord
Institut de la statistique du Québec

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directrice: Isabelle Lacroix, Ph.D. Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke