Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Biographies Documents Événements


Expression d'inquiétudes sur le déplacement de populations autochtones

Des spécialistes fédéraux et provinciaux s'inquiètent du sort réservé aux populations indiennes qui seront déplacées avec le harnachement des rivières de la baie James. Cette annonce suit de quelques mois celle du début des travaux de la baie James, un immense complexe hydroélectrique qui sera rendu possible par le détournement de rivières.

Un comité est mis sur pied en juillet par le gouvernement provincial. Il a pour mandat d'évaluer les incidences du projet sur l'environnement, d'idenfier les écosystèmes qui subiront des effets néfastes ou bénéfiques et de formuler des recommandations. Selon ce comité d'experts, 6 000 personnes vont être affectées: «cette invasion du territoire pourrait causer un effritement de la structure sociale traditionnelle et l'aliénation progressive des communautés, sinon des individus. (De plus) l'ouverture de ce territoire vierge va accroître la vulnérabililté des grands mammifères dans leur habitat d'hiver et celle des population de salmonidés.» (espèce de poissons comme les saumons, truites, etc.)


En référence: Le Devoir, 3 février 1972, p.1-2.
En complément:nd
Responsable(s):

Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Musée McCord
Institut de la statistique du Québec

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directrice: Isabelle Lacroix, Ph.D. Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke