Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Biographies Documents Événements


Publication de la pièce «Un Pays dont la devise est je m'oublie» de Jean-Claude Germain

Dans la pièce «Un Pays dont la devise est je m'oublie», Jean-Claude Germain revoit l'histoire du Québec à sa façon, le rire servant de moyen de distance à l'égard de l'aliénation du passé.

On voit un robineux de bonne race, Épisode Surprenant, associé au Canadien errant, tour à tour bûcheron, chasseur, habitant, coureur, naïf et libertin. Il a un compère, Berthelot Petitboire, autodidacte qui joue aussi au découvreur, à l'intendant et au général. Dans la seconde partie, Surprenant et Petitboire jouent au candidat et à l'organisateur d'élections, au curé et au béret-blanc, au monsignor et au curé. Lors d'un jeu de la Passion du Christ, Surprenant et Petitboire réapparaissent sous leur propre nom, devenant l'envers du décor, aussi bien le refoulé de l'histoire. Ils sont le vrai monde, le vrai théâtre en pleine rue. Dans les deux derniers tableaux de la pièce, on voit Louis Cyr et Maurice Richard qui conversent et dont la devise pourrait être l'oubli personnel comme mémoire collective. Cette pièce pose le problème des ombres, des intermittences de la mémoire.


En référence: Michel Laurin (dir.), Anthologie de la littérature québécoise, Montréal, CEC inc., 1996, 320 p. Laurent Mailhot, «Un Pays dont la devise est je m'oublie», Dictionnaire des oeuvres littéraires du Québec (1976-1980), Tome VI, Montréal, Fides, 1994, p.865-867.
En complément:nd
Responsable(s):

Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Musée McCord
Institut de la statistique du Québec

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directrice: Isabelle Lacroix, Ph.D. Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke