Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
L'histoire électorale du Québec de 1867 à 2017
Analyses, carnets électoraux, tableaux
500 pages documentées et référencées
Jean-Herman Guay (politologue) et Serge Gaudreau (historien)

Disponible aux Presses de l'Université Laval
Disponible sur Amazon


Assermentation de Simon-Napoléon Parent au poste de premier ministre du Québec
Funérailles du premier ministre Félix-Gabriel Marchand

À la suite du décès de Félix-Gabriel Marchand , le 25 septembre 1900, Simon-Napoléon Parent , le Commissaire des Terres, Forêts et Pêcheries, devient premier ministre du Québec.

Élu pour la première fois à l'Assemblée législative en 1890 dans la circonscription de Saint-Sauveur, Parent, qui est également maire de Québec depuis 1894, est fêté à la salle d'audience du Conseil de ville de Québec le jour de son assermentation. C'est d'abord au cours d'une cérémonie privée que l'assermentation a lieu en présence du lieutenant-gouverneur du Québec, Louis-Amable Jetté. Les portes sont ensuite ouvertes aux amis et invités. Au cours de cette assermentation, le président de la Banque Nationale s'adresse au nouveau premier ministre en ces termes: «L'histoire nous enseigne que dans toutes les villes, à des heures particulières, Dieu suscite au timon des affaires publiques des hommes doués des plus belles qualités du coeur et de l'esprit. Eh bien, vous êtes un de ces hommes privilégiés dont parle l'histoire; car ce sont vos nombreuses qualités et mérites personnels qui vous ont porté à la position du premier magistrat de la ville la plus ancienne du Canada». C'est avec émotion que le nouveau premier ministre répond à cette adresse en précisant «qu'il ne réclamait pas pour lui seul le tribut d'hommages qui venait de lui être accordé». La veille, il a participé à la cérémonie de la pose de la première pierre du pont de Québec en compagnie du premier ministre du Canada, Wilfrid Laurier. Parent est à ce moment président de la compagnie du pont de Québec.


En référence: La Presse, 3 octobre 1900, p.1, 4 octobre 1900, p.1. Paul-André Linteau, René Durocher, Jean-Claude Robert, Histoire du Québec contemporain : de la Confédération à la crise, 1867-1929, Montréal, Boréal Express, 1979, p.557-558, 577-579. Gaston Deschênes, Dictionnaire des parlementaires du Québec 1792-1992, Sainte-Foy, Les Presses de l'Université Laval, 1993.
En complément:Vincent Lemieux, Le Parti libéral du Québec: alliances, rivalités et neutralités, Sainte-Foy, Presses de l'Université Laval, 1993, 257 pages.
Responsable(s):
Crédits pour la photo: Année: 1900. © Archives nationales du Québec. Auteur: Inconnu. Commanditaire: nd. Référence: Archives nationales du Québec..

Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Musée McCord
Institut de la statistique du Québec

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directrice: Isabelle Lacroix, Ph.D. Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke