Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Biographies Documents Événements


Première de la pièce «C'était avant la guerre à l'anse à Gilles» de Marie Laberge

Écrite par Marie Laberge, la pièce «C'était avant la guerre à l'anse à Gilles» est jouée pour la première fois le 15 janvier 1981. Elle remportera le prix du Gouverneur général en 1982. La pièce met en scène des femmes provenant surtout de milieux ruraux.

La pièce de Marie Laberge se déroule en 1936 à l'Anse-à-Gilles, dans le comté de Montmagny. Le personnage central est Marianna, jeune veuve aux idées bien arrêtées, ardente féministe au grand coeur. Celle-ci est obligée de trimer du matin au soir pour assurer sa subsistance, faisant lessivage et repassage. D'autres personnages entourent Marianna. D'abord Honoré, amoureux de Marianna, qui est discret, inlassable et sensible au langage du coeur. Puis, il y a Rosalie, jeune orpheline placée comme servante par les soeurs chez des maîtres qui abusent d'elle de toutes les façons. Elle racontera d'ailleurs son viol à Marianna. Enfin, on voit tante Mina, une femme dans la fin de la cinquantaine qui argumente souvent avec Marianna au sujet de la politique. Le dévoilement du drame personnel de Rosalie poussera l'héroïne à remettre en question sa sécurité quotidienne.


En référence: Luc Bouvier et Max Roy, La Littérature québécoise du XXe siècle, Montréal, Guérin, 1996, 499 p. Séminaire de Sherbrooke, Dossiers de presse sur les écrivains québécois, Sherbrooke, Séminaire de Sherbrooke, s.d. [Dossier: Marie Laberge, 1981-1991].
En complément:nd
Responsable(s):

Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Musée McCord
Institut de la statistique du Québec

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directrice: Isabelle Lacroix, Ph.D. Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke