Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Biographies Documents Événements


Annonce par l'Iron Ore de la fermeture de ses installations de Scherfferville

La compagnie Iron Ore du Canada annonce l'arrêt définitif de ses activités minières à Schefferville. Environ 285 travailleurs perdront leur emploi.

Selon le président de l'Iron Ore du Canada, Brian Mulroney , cette décision s'explique par la baisse de la demande mondiale en fer. Ce ralentissement était déjà perceptible à Schefferville où la production était en chute depuis quelques années, atteignant un creux de 2 millions de tonnes en 1982. Ces difficultés eurent des répercussions sur la population de la ville qui se chiffrait alors à 2 150 habitants, soit environ le tiers de ce qu'elle était lors des années de forte productivité. Dans les mois qui suivent cette annonce de fermeture, l'Iron Ore présentera à ses employés et à leurs familles un plan de compensation qui recevra un accueil positif. L'année suivante, Brian Mulroney relancera sa carrière politique et deviendra le chef du Parti progressiste-conservateur du Canada. Pour le maire Charles Bégin il s'agit néanmoins d'une catastrophe : «C'est la fin de la ville!» À la suite à la fermeture de l'usine, il ne reste plus que deux producteurs de fer au Québec : Quebec Cartier et Sidbec-Normines.


En référence: Le Devoir, 2 novembre 1982, p.1,8.
En complément:L'Encyclopédie du Canada : édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.1647-1648, 2240.
Responsable(s):

Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Musée McCord
Institut de la statistique du Québec

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directrice: Isabelle Lacroix, Ph.D. Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke