Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Biographies Documents Événements


Acquittement du policier Allan Gosset

Le policier Allan Gosset est acquitté du meurtre d'Anthony Griffin, un jeune homme de race noire qu'il avait abattu dans un stationnement en novembre 1987. Le 3 mars, le comité des plaintes du Syndicat des policiers de la Communauté urbaine de Montréal (CUM) déclarera que Gosset sera jugé devant le comité de discipline du Service de police de la CUM.

Plusieurs réactions font suite au verdict d'acquittement. Soulagé, Gosset, qui était suspendu sans solde depuis l'incident, compare sa situation à celle du juré qui vient de se prononcer : «J'ai eu dix secondes pour juger ce qui a mis 15 heures à mes pairs à décider. On voit bien la différence avec le temps dont nous, les policiers, disposons pour agir.» Les membres de la famille Griffin expriment pour leur part une profonde déception. Alain Jean-Bart, de l'organisme SOS-Racisme, va jusqu'à parler de «jour très triste pour le Québec». Le 9 juillet 1988, l'agent Gosset sera congédié pour négligence grave dans l'exécution de son travail. Le 5 août 1988, les policiers de Montréal dénonceront dans une lettre signée par 3 338 des leurs, la sévérité du directeur de la police de la CUM, Roland Bourget, concernant le renvoi du policier Gosset.


En référence: La Presse, 25 février 1988, p.A1-A3, 9 juillet 1988, p.1-A2.
En complément:nd
Responsable(s):

Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Musée McCord
Institut de la statistique du Québec

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directrice: Isabelle Lacroix, Ph.D. Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke