Université de Sherbrooke    Lettres et sciences humaines   École de politique appliquée
Bilan du siècle
Site encyclopédique sur l'histoire du Québec depuis 1900
Biographies Documents Événements


Dissolution de la Société d'art contemporain

Cette société, fondée en 1939 par John Lyman, s'était donné comme objectif «de défendre l'art moderne». Elle disparaît quelques années plus tard, complètement ravagée par les querelles.

À la suite de nombreuses chicanes et guerres intestines qui opposent les clans de Paul-Émile Borduas et Alfred Pellan, la Société d'art contemporain (SAC) de Montréal devient incapable de poursuivre ses activités. Moins de dix ans après sa création, la SAC cesse ses activités et bon nombre de ses membres sont attirés par l'étranger, quittant le Québec à un moment où il est encore très ardu de faire avancer la cause de la modernité. La SAC est précurseur d'autres groupes qui vont chercher à développer une approche moins conservatrice de l'art au Québec.


En référence: Fernand Harvey et Peter Southam, Chronologie du Québec (1940-1971), Québec, Institut supérieur des sciences humaines, no 4, janvier 1972, p.121. Robert Bernier, Un siècle de peinture au Québec, Montréal, Les éditions de l'homme, 1999, p. 141.
En complément:nd
Responsable(s):

Sur Bilan du siècle

Guide de Recherche
Partenanires du Bilan
À propos du Bilan du siècle

Liens externes

Perspective monde
Dimension
Musée McCord
Institut de la statistique du Québec

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directrice: Isabelle Lacroix, Ph.D. Tous droits réservés - Bilan du Siècle     Université de Sherbrooke